“Clap Assainissement” : Une belle opportunité pour les jeunes réalisateurs africains

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Faire de l’image un outil de plaidoyer en faveur d’un meilleur assainissement pour tous ! C’est l’objectif visé dans le cadre du programme « Clap Assainissement » initié par l’agence internationale Niyel en collaboration avec la réalisatrice burkinabè Apolline TRAORÉ. Les jeunes réalisateurs d’Afrique francophone peuvent dès à présent soumettre leur candidature afin de bénéficier d’un accompagnement professionnel pour la réalisation d’un documentaire sur l’assainissement.

Il s’agit à travers le programme « Clap Assainissement » de permettre à dix (10) jeunes cinéastes de bénéficier d’un appui financier et d’un encadrement sur les différentes étapes de la production audiovisuelle pour réaliser chacun un court-métrage documentaire sur le thème « Raconte-nous ton histoire de l’assainissement ».  L’initiative qui s’adresse aux jeunes africains passionnés de cinéma vivant en Afrique francophone participe de la mission de l’agence Niyel basée à Dakar travaillant à la promotion des politiques publiques propices au développement de tous.

« Une telle collaboration s’inscrit dans le cadre de la promotion des techniques d’assainissement et de leur importance ; il s’agit donc de mobiliser à l’action. Et l’image est un moyen très efficace pour convaincre », estime la future mentor, Apolline Traoré, réalisatrice de 4 longs métrages et de plusieurs productions cinématographiques multi-récompensées dans le monde. « Avec les futurs sélectionnés nous travaillerons sur des sujets documentaires et des découpages cinématographiques afin de relater les faits réels liés à l’assainissement », explique la réalisatrice de Desrances et Ambassadrice du Musée National, ajoutant attendre des futurs sélectionnés une idée originale.  

La Chargée de plaidoyer senior de l’agence Niyel, Laetitia Delaunay Badolo souligne la pertinence du programme Clap assainissement. « Le cinéma est très prisé en Afrique et est un vecteur de rassemblement de toutes les couches de la société et aussi un vecteur de changement. Les cinéastes, à travers leurs œuvres cinématographiques, ont ce rôle d’éveiller les consciences sur les maux qui minent la société. A travers ce programme, nous embarquerons les jeunes cinéastes à faire entendre la voix de leur communauté sur les maux et dessous cachés de leur assainissement», soutient Laetitia Delaunay Badolo Chargée de plaidoyer senior et responsable de l’initiative de plaidoyer sur l’assainissement à Niyel.

Sont ainsi invités les jeunes professionnels du cinéma avec un intérêt avéré pour l’audiovisuel et le style documentaire,  âgés de  18 et 35 ans et qui souhaitent utiliser leur art comme outil de plaidoyer en faveur d’un meilleur assainissement, à proposer leur soumission jusqu’au 9 Janvier 2022 à 23h59 (GMT). Le candidat doit avoir un intérêt pour les questions de droits humains ; être disponible pour les activités reliées au programme et aux activités de plaidoyer ; être africain et résider dans l’un des pays d’Afrique francophone ; avoir une bonne maîtrise du français parlé ou écrit de manière à pouvoir profiter de l’encadrement offert. Un jury comprenant des experts du cinéma, sera chargé d’évaluer les candidatures sur la base de leurs productions.  Le document d’appel à candidatures ainsi que toutes les directives de soumission sont accessibles ici https://bit.ly/3rQygCr .

MediaCulture.info

D'autres articles

Tafé Fanga ? Le Pouvoir du pagne ?

Commençons par la fin. Non par esprit de contradiction ostentatoire, mais par souci d’efficacité ! La représentation est terminée. Une séance d’échanges avec

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Entrez en contact avec nous!