Aminata Doumbouya :«après la radio, je me consacre à l’entrepreneuriat et l’art…»

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Journaliste reporter, présentatrice et animatrice pendant huit ans dans des radios de Conakry, Aminata Doumbouya s’occupe désormais de ses activités artistiques et dirige FATCOM, l’entreprise de production audiovisuelle qu’elle a créée il y a un an.   

Aminata Doumbouya, à FATCOM
Aminata Doumbouya, à FATCOM

  « J’ai raccroché ! J’ai longtemps hésité, mais une amie m’a encouragée », confie Aminata Doumbouya, au sujet de sa récente décision mettant fin à son travail de journaliste. «Le journalisme est un métier passionnant, si on le fait en respectant l’éthique et la déontologie on se fait un bon carnet d’adresses, mais avec une poche vide », ajoute-elle avec un peu d’humour. Poussée par la volonté d’être à son propre compte et l’espoir d’une vie meilleure, Amy Fakoly comme l’appellent les auditeurs de Nostalgie FM a quitté ainsi la radio pour une nouvelle aventure. Mais cette jeune maman de 32 ans titulaire d’une maitrise en arts dramatiques n’abandonne pas pour autant sa robe de comédienne réalisatrice.

Idée séduisante que celle de vivre d’une activité que l’on a soi-même créée. Une option qui impose cependant d’innover en permanence afin de promouvoir son activité et rester compétitif. Un défi que Aminata Doumbouya espère relever.  

Sur le terrain, en production
Sur le terrain, en production

 « J’ai décidé d’entreprendre parce que je veux être ma propre patronne », dit Aminata Doumbouya toute déterminée à s’affirmer dans un milieu où la concurrence est rude, car dit-elle les entreprises de communication poussent aujourd’hui comme des herbes. «Je n’ai pas peur, parce que j’ai confiance en ce que je fais. Je m’affirme par ma façon de travailler ; j’aime donner de bons résultats à mes clients qui sont généralement des institutions internationales. Et pour cela il faut être rigoureuse dans le travail, avoir une équipe technique qualifiée et dynamique », argumente la patronne de FATCOM. « Je me rends compte que j’ai eu tort d’attendre tout ce temps pour me consacrer à cette entreprise créée en avril 2019. J’avoue que je me sens bien dans cette nouvelle aventure », dit Aminata Doumbouya qui se réjouit d’avoir déjà réalisé certains de ses rêves, jusqu’à pouvoir aider d’autres personnes.

Artiste un jour, artiste toujours

Amy Fakoly qui est réalisatrice et comédienne n’entend pas gérer FATCOM au détriment de ses activités artistiques. « Après la radio je me consacre à l’entrepreneuriat et l’art, la revalorisation du conte qui a tendance à disparaître. Je veux essayer le stand up aussi ; tels sont mes objectifs », annonce-t-elle. Il n’est pas question de quitter la scène pour l’artiste comédienne membre de la Compagnie Moun’Art Théâtre de Guinée, lauréate du Trophée de la meilleure prestation à la 6ème édition du festival Culturel Arabo-Africain de danse folklorique à Tizi-Ouzou.

Aminata Doumbouya sur scène dans le rôle de Nakany dans la pièce "Vies Perdues"
Aminata Doumbouya sur scène dans le rôle de Nakany dans la pièce “Vies Perdues

Du reste Amy Fakoly, fait de l’art un de ses atouts dans ses productions audiovisuelles. « L’art c’est ma vie, généralement je communique pour un changement  de comportement ; les productions artistiques touchent les cœurs les plus durs, l’art est un moyen de communication efficace pour changer le monde », affirme Amy la Gazelle comme l’appellent les auditeurs, de Continentale FM à Tamata FM. Et pour ses activités, elle peut toujours compter sur le soutien de son époux. « Mes activités n’ont jamais eu d’impacts sur ma vie conjugale ; j’ai deux enfants et un époux adorable qui accepte mon métier, et me soutient dans tout ce que je fais ; il sait que je suis comédienne, et je voyage souvent », témoigne l’artiste et Directrice Générale de FATCOM.  

                                                     Mousoul
                                 mediaculture.info@gmail.com

D'autres articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
14 × 19 =


Entrez en contact avec nous!