Documentaire: “Sur les traces de Toumaï, Michel Brunet au nom de l’humanité”

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Affiche du documentaire "Sur les traces de Toumaï"
Affiche du documentaire “Sur les traces de Toumaï”

Sorti en 2019, le documentaire “Sur les traces de Toumaï, Michel Brunet au nom de l’humanité” réalisé par Aaron Padacké Zégoubé (Tchad) raconte l’aventure de la mission paléoanthropologique franco-tchadienne (MPFT), dirigée par le paléontologue et paléoanthropologue français, Pr Michel Brunet. Le long métrage de 90 minutes  diffusé le 26 avril par la chaine TV5 revient sur le travail  qui a abouti à la mise à jour le 19 juillet 2001 d’un crâne vieux de 7 millions d’années : le fossile baptisé « Toumaï », qui signifie « espoir de vie » en langue Goran. Cette découverte capitale fait du Tchad le berceau de l’humanité.

La découverte de Toumaï, crâne fossile de primate  qui a conduit à la définition d’une nouvelle espèce, Sahelanthropus tchadensis, que certains paléoanthropologues considèrent comme l’origine de la lignée humaine est de taille. Mais, étonnamment cette découverte ne semble pas assez connue du grand public.

Crâne fossile de Toumaï

À la suite d’un travail complexe et long, c’est d’abord au Tchad que Pr Michel Brunet a tenu à annoncer la nouvelle. L’importance de l’événement a amené à l’époque le Président de la République du Tchad, M. Idriss Deby Itno à écourter son séjour au sommet de l’OUA à Durban pour venir assister à la conférence de presse du Pr Michel Brunet à N’Djamena.

Moment solennel, lorsque Pr Michel Brunet, barbe et cheveux blancs, costume noir, s’adresse posément, mais non sans émotion à l’assistance. « Aujourd’hui, je suis à la fois très heureux, et forcement je vais quitter mon compagnon des dix dernières années avec un certain pincement; monsieur le Président vous savez combien ces pièces sont fragiles et précieuses; alors je vous ai amené outre l’original, mais aussi la copie de l’original pour le musée, et la reconstruction en mise en forme du crâne pour le musée », déclarait Pr Michel Brunet en remettant au Président Idris Deby Itno les résultats des travaux de son équipe.

« En ce moment de grande émotion ou Toumaï rentre au bercail après un long voyage pendant lequel il a subi avec succès les nombreuses épreuves scientifiques de vérifications, d’expertises  qui ne laissent plus aucun doute sur son authenticité, je ne peux qu’exprimer la joie de tout un peuple désormais assuré que notre pays est bel et bien le berceau de l’humanité », affirmait le Président tchadien, M. Idriss Deby Itno. On voit dans le film Pr Michel Brunet à côté de M. Idriss Deby Itno brandissant tout souriant le fruit du long et laborieux processus de recherche.  

D’une grande qualité technique, le documentaire “Sur les traces de Toumaï, Michel Brunet au nom de l’humanité”, est une mine d’informations. On apprend beaucoup, avec les différents acteurs, et surtout Pr Michel Brunet, le personnage central de l’aventure, qui pendant un quart de siècle a fait plusieurs déplacements entre l’université de Poitiers, le Collège de France, et le Tchad dont le documentaire fait découvrir la beauté, l’immensité de ses richesses paléontologiques, humaines.

Pr Michel Brunet
Pr Michel Brunet dans le documentaire

Le documentaire portrait réalisé par Aaron Padacké Zégoubé illustre également ce que la passion d’un homme peut produire.  Âgé aujourd’hui  de 80 ans, ce paléontologue et paléoanthropologue a su communiquer sa passion à de jeunes tchadiens qu’il a contribué à former et dont certains sont devenus des chercheurs aguerris. « La passion efface en quelque sorte l’âge ; il n’y a pas d’âge pour la passion », dit-il dans le documentaire. Avant Toumaï, la Mission paléoanthropologique franco-tchadienne dirigée par Pr Michel Brunet a fait d’autres découvertes comme celle d’Abel le premier spécimen de l’hominidé fossile Australopithecus bahrelghazali, découvert en 1995 au Tchad. Il porte le nom d’un des membres de l’équipe de recherche, décédé pendant la mission.

Une vue des membres de la mission MPFT
Une vue des membres de la mission MPFT dans le désert tchadien

Ce film est aussi un hommage aux membres de la mission paléoanthropologique franco-tchadienne pour leur détermination, car ils ont bravé le désert et ses intempéries, séjournant dans ces espaces où le mercure monte jusqu’à plus de 50°C dans la journée, pour revenir en dessous de 0°C la nuit. Et un de ses grands mérites est de faire connaître davantage les dernières découvertes paléoanthropologiques, très importantes et inattendues réalisées sur le continent africain à l’Ouest du Grand Rift, au Tchad précisément.

Mediaculture.info

D'autres articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
29 − 9 =


Entrez en contact avec nous!