Kitary, jeune artiste nigérien : « le talent seul ne suffit pas, il faut le développer…»

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Affiche du clip “One Dance”

Avant la sortie prochaine du premier album de sa jeune carrière solo, Mouhamed Kitary Harouna Coulibaly, connu sous le nom de Kitary, vient de dévoiler son nouveau clip : « One dance », un son qu’il dédie à toutes les générations, a été lancé sur You-tube le 6 novembre. La voix et le visage de Kitary ne sont pas étrangers aux mélomanes nigériens qui savourent ses chansons sur des rythmes aux sonorités World Music et RnB. En 2019, les cinéphiles ont découvert le jeune homme  dans la série Les Capitales Africaines : À Niamey,  diffusée sur la Chaine A+.

Coiffure afro deux couches, visage juvénile détendu, quand on demande à Kitary s’il a été influencé pour le choix de sa voie par la carrière de sa maman, la diva Fati Mariko, révélée en 1986 par son titre fétiche « Djanna Djanna », le jeune homme répond : « je dirai plutôt que c’est une passion ! C’est la musique qui est venue vers moi ; je me suis découvert un talent que mes frères n’avaient pas ; je me suis dit que c’est peut-être un devoir pour moi de le faire, vu que je suis le mieux placé pour prendre la relève ».

Kitary sur scène

Fier de l’héritage de sa maman, Kitary qui termine à 24 ans un master2 en logistique humanitaire, s’efforce de construire sa carrière artistique. À 15 ans il était choriste à coté de sa mère, avant de s’engager à 18 ans dans une carrière solo. Avec une remarquable présence scénique, la pureté de sa voix sans cesse travaillée sur un rythme aux sonorités World Music et RnB, traversées souvent de style tradi-moderne, terrain de prédilection de sa maman, Kitary est entrain de s’affirmer sur la scène musicale. Mais le jeune artiste estime que « le talent seul ne suffit pas, il faut le développer, travailler ». Ce que fait Kitary avec les conseils de sa  maman à côté de qui il a joué récemment dans la série Les Capitales Africaines : À Niamey.  Son ambition est non seulement de s’imposer sur la scène musicale  nigérienne, mais de s’exporter aussi à travers l’Afrique et au-delà. En 2019 il était sélectionné à l’issue de « The Voice Tour Niger » avec cinq autres talents pour représenter son pays lors du célèbre show continental « The Voice Afrique Francophone ». Cependant l’artiste déplore l’absence d’une véritable industrie musicale au Niger. « Nous nous débrouillons nous-mêmes pour produire nos œuvres », affirme-t-il.

Le jeune chanteur, compositeur, interprète, et acteur de cinéma est aussi apprécié par ses collègues artistes. « Kitary a un impressionnant talent qui lui permet de passer d’un style musical à un autre ; il est également un excellent danseur, ce qui est un grand atout. Au Niger ce n’est pas facile d’avoir une équipe de professionnels, alors que Kitary a le label Négritude Records ; pour sa carrière l’artiste a de beaux jours devant lui », commente l’artiste musicien nigérien Fiac Sy.

Clip “One Dance”

Avec ses œuvres « One Dance » ; « Ayé »  ; « Mardi noir » ; « Ateniga »  un titre en featuring avec Abdel Zamani, Jowna et Salam ainsi  qu’un  autre avec Niger Wood, Barakina, Akeem, Filo la Diva, ou encore« Life » ; « Lève-toi » ; « Maman Trésor » en collaboration avec Joël Choco, Kitary prépare la sortie de son premier album. Concernant son nouveau clip One dance, l’artiste explique qu’il veut « embarquer avec lui toutes les générations dans son univers distractif, loin des problèmes quotidiens ».    


Mousoul
MediaCulture.info

D'autres articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
2 + 5 =


Entrez en contact avec nous!