SOAD célèbre la première Journée Internationale de la Diaspora Africaine le 1er juillet 2020

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Considérée comme la «Sixième Région» Africaine, la diaspora organisée au sein de “State of the African Diaspora” (SOAD)  célèbre ce 1er Juillet 2020 la première Journée Internationale de la Diaspora Africaine. La date a été choisie pour commémorer la naissance le 1er juillet 2018 de SOAD, précise un communiqué de presse de l’organisation. L’objectif visé à travers l’événement est de célébrer tous les Africains qui ont quitté le continent il y a 3 siècles ou il y a quelques mois, dans un contexte d’esclavage ou de migration. 

Affiche Journée Internationale de la Diaspora Africaine
Affiche de la première édition de la Journée Internationale de la Diaspora Africaine

À l’occasion de cette journée, SOAD invite les gens à organiser autant d’événements que possible. Mais avec la situation de la pandémie de coronavirus ce sont des échanges en ligne, notamment des conférences, débats, expositions d’art, spectacles, démonstrations, publications, des concerts, prières, etc. qui sont plutôt privilégiés pour cette première célébration de la  journée internationales de la diaspora Africaine.

La diaspora africaine est issue de deux grandes vagues migratoires.  La première est liée à la déportation des Africains dans le cadre de la traite négrière, qu’il s’agisse du commerce oriental (du 7ème  au début du 20ème siècle), ou le commerce occidental (du XVème au XIXème siècle). Les descendants de ces populations vivent encore aujourd’hui dans des pays comme le Yémen ou l’Irak, ou les États-Unis d’Amérique et le Brésil,…

La deuxième vague est une migration économique qui a poussé la population africaine vers l’Europe, depuis le XXème siècle, surtout après 1945. Ce sont des descendants africains en France ou au Royaume-Uni, mais aussi dans de nombreux autres pays du monde.

Qu’il s’agisse de l’un ou l’autre cas, on estime l’ensemble des populations issues de ces vagues à plus de 300 millions d’habitants à travers le monde entier. L’importance politique, économique et culturelle de cette diaspora est de plus en plus reconnue. Elle contribue grandement au développement de l’Afrique. « La mission de SOAD et de la communauté économique de la 6ème région est de connecter l’Afrique avec sa diaspora et la diaspora à l’Afrique, ainsi que de connecter la diaspora à la diaspora au niveau international ». Aussi, cette structure entend jouer un rôle clé dans  le cadre de la zone de libre-échange continentale africaine.

MediaCulture.info

D'autres articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
2 + 8 =


Entrez en contact avec nous!