Le FIMA pose ses valises à Rabat du 7 au 10 décembre 2022  

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Pour sa 14ème édition, sur invitation de l’Organisation des Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique (CGLU Afrique), le Festival International de la Mode en Afrique(FIMA), s’installe du 7 au 10 décembre 2022 à Rabat, ville désignée Capitale Africaine de la Culture et dont les activités officiellement lancées le 24 juin dernier se poursuivent. La conférence de presse pour l’annonce de l’événement a eu lieu le 13 septembre 2022, au bureau de l’UNESCO de Paris en présence du Fondateur du FIMA, le styliste nigérien, M. Seidnaly Sidahmed alias Alphadi qui avait à ses côtés entre autres, M. Jean Pierre Elong MBASSI, secrétaire général CGLU Afrique et Président des Capitales Africaines de la Culture (CAC) ; l’ambassadrice du Niger en France, Mme Aïchatou Boulama Kané ; l’Ambassadeur et Délégué Permanent du Niger auprès de l’UNESCO, M. ABANI Aboubacar Ibrahim.   

Au bureau de l’UNESCO Paris, pour la conférence de presse d’annonce de la 14ème édition du FIMA

« Le lien culturel entre le Royaume du Maroc et le FIMA, cette grande rencontre de la mode africaine, a pris naissance lors de la Première édition en 1998. Les autorités d’alors conformément à la vision panafricaniste de notre pays, ont soutenu ce projet continental, qui rapproche les peuples, cultive la paix et prône le développement de notre continent à travers la mode qui est l’expression de l’identité culturelle de notre continent », a rappelé M. Mohamed Mehdi BENSAID, Ministre de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, dans le dossier presse de présentation de la 14ème édition du FIMA.

« Au-delà de l’événement et du spectacle de réputation mondiale, l’organisation du FIMA dans le cadre de la célébration de Rabat capitale africaine de la culture voudrait envoyer un signal fort sur l’importance des métiers de la mode, du design, et de la création pour affirmer l’image et la place de l’Afrique dans un monde où sa part de marché dans les industries créatives est à conquérir ; et pour inviter les populations et les décideurs du continent à prendre la mesure du potentiel de ce secteur pour contribuer à la création de richesse, de l’emploi et du positionnement de l’Afrique dans un marché de la mode et de la création en plein remodelage », a déclaré quant à lui M. Jean Pierre Elong MBASSI, secrétaire général de CGLU Afrique.

En 2018, la péninsule de Dakhla au Maroc avait déjà accueilli la 11ème édition du FIMA. Alphadi, le fondateur du FIMA, se réjouit de l’invitation de CGLU Afrique, qui permet à ce grand rendez de la mode de se produire à Rabat du 7 au 10 décembre 2022. « A travers le FIMA, nous pouvons nous féliciter d’avoir donné à la culture la place qui lui revient dans toute dynamique de développement. C’est donc avec une immense joie et un honneur que, nous répondrons à l’invitation du CGLU Afrique pour le rayonnement de nos villes et cités. Aujourd’hui, avec cette participation à l’évènement “Rabat, Capitale des Cultures Africaines”, nous entendons consolider les nombreux acquis de notre action depuis trois décennies, a lancé M. Seidnaly Sidahmed Alphadi alias Alphadi.

Lire aussi : https://mediaculture.info/lancement-officiel-des-activites-de-rabat-capitale-africaine-de-la-culture-au-programme-des-echanges-culturels-et-intellectuels-entre-les-regions-du-continent/

Les activités du programme de Rabat capitale Africaine de la Culture se poursuivent jusqu’en mai 2023 avec entre autres le FIMA en décembre 2022 ; la Journée mondiale de la culture africaine & Afro-descendante le 24 janvier 2023 ; le Festival Panafricain du Cirque et le Festival Panafricain du conte en février 2023 ; le Festival Panafricain de la danse et le Forum des industries créatives en mars 2023.  En avril 2023 est prévu le Festival Panafricain du théâtre, mais aussi le Forum des maires qui se propose de revisiter la place de la culture, des arts et des industries créatives dans le développement local, la promotion de la citoyenneté et dans le marketing territorial. Le mois de mai 2023  verra la tenue de la Rencontre panafricaine de la photo ainsi que le Forum des Ministres, rencontre lors de laquelle il est attendu l’adoption d’un Mémorandum sur la relance des politiques culturelles, artistiques et créatives en Afrique.  

Mousoul

D'autres articles

Tafé Fanga ? Le Pouvoir du pagne ?

Commençons par la fin. Non par esprit de contradiction ostentatoire, mais par souci d’efficacité ! La représentation est terminée. Une séance d’échanges avec

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Entrez en contact avec nous!